Vouivre, un animal fantastique

361

La Vouivre est un animal fantastique, mi serpent, mi oiseau, et prend volontiers l’apparence d’une splendide femme au corps parfait pour prendre un bain, le soir, dans les rivières de la région jurassienne. En effet, elle tiens une place importante dans la mémoire populaire du Juras. Elle possède un œil magique, sans lequel elle ne peut voir, composé d’une pierre précieuse et magique dont le pouvoir serait de guérir et donner chance et richesse à son possesseur.
Elle ne se sépare de son œil qu’à l’occasion de son bain, et le laisse au bord de la rivière, à l’abri d’un buisson. De toutes les personnes qui l’ont vu et approchés (bien souvent des hommes), très peu ont résisté à la tentation de s’emparer du bijoux magique, ce qui leur coûta la vie, tué par la vouivre qui s’aperçoit au premier contact que son œil est en des mains étrangère et qui se transforme en dragon pour assassiner le voleur.
De tous, un seul a réussi à s’en emparer, c’était un valet de ferme qui usa de ruse pour subtiliser le précieux œil de la vouivre sans y laisser sa vie.
Grâce à l’aide d’un tonneau hérissé de pointes dans lequel il s’était glissé, le valet vola la pierre tout en restant dans sa cachette.
La vouivre voulant reprendre son bien, enroula de tout son corps le tonneau et se blessa, laissant s’échapper le pauvre hère vers sa ferme. Ce dernier pûr grâce aux vertus de la pierre précieuse, guérir son père malade et faire prospéré la ferme et les villageois.
Seulement un jour, le valet et son père furent retrouvés tués avec un visage un visage d’effroi. L’œil avait bien sûr disparu. C’est la dernière fois que l’on entendit parler de la vouivre.

PARTAGER