Anciens Dieux

175

Dans des temps immémoriaux, bien avant le monothéisme, régnaient sur Terre des Dieux primitifs, aujourd’hui invoqués par les sorciers et sorcières et autres pratiquants de l’ancien culte. Ces Anciens sont souvent associés à des étoiles, comme leur lieu de provenance, d’où ils continuent de veiller sur leurs adeptes.
Malgré le temps et les changements, les Anciens continuent de vivre à travers les millénaires, vénérés par d’autres sous d’autres formes et avec un autre nom, mais leur force n’en est pas moins la même.
Par ordre hiérarchique, ils se présenteraient ainsi :

Azathoth : le Chaos primitif siégeant au centre de l’infini ; informe et impossible à reconnaître. Certains le considèrent comme l’animateur des Ténèbres ; le désordre. Le destructeur de pensée et de forme. L’antithèse de la création, néant absolu, complètement négatif du Feu élémentaire qui relève astrologiquement du lion archaïque, dans la sphère terrestre du Sud Caché.

Yog-Sothoth : Le « Tout-un », corégent d’Azathoth ; véhicule du Chaos. Manifestation extérieure de l’expression primitive. Porte du vide par où doivent passer « ceux qui viennent d’ailleurs ». l’intelligence active extérieure de Celui qui restera toujours enfermé dans des ténèbres impénétrables. Manifestation positive du feu, marqué au firmament par le signe du Lion et par l’étoile « Cor Leonis », comme l’appelait les romains, qui se trouverait dans la poitrine de la bête céleste. Son point ccardinal terrestre est le Sud immédiat.

Nyarlathotep : Le Chaos Rampant, mouvant, l’Ether qui sert de médiateur entre les différents aspects des Vénérables Anciens. Il est le réceptacle de leur volonté combinée, leur messager et serviteur, pouvant exister n’importe où à n’importe quelle époque et sous n’importe quelle forme. Astrologiquement, Nyarlathotep relève de la voie lactée.

Hastur : La voix des Vénérables Anciens. Le Vengeur et le Destructeur, celui qui marche sur le vent et que l’on ne doit pas nommer. Dans la sphère des éléments, Hastur correspond à l’Air (élément de la Dispute), et parmi les constellations, est reconnu par le signe du Verseau. Il correspond sur Terre à l’Est.

Cthulhu : Maître des profondeurs intérieures, initiateur des rêves. Parmi les éléments Cthulu est représenté par l’eau, et astrologiquement par le Scorpion connu des Akkadiens sous le nom de Girtab, celui qui attrape et pique celui devant lequel on doit s’incliner. Géographiquement, Cthulu correspond à l’Ouest, zone de la mort dans l’ancienne religion égyptienne.

Shub-Niggurath : La Grande Chèvre Noire des Bois, avec un milliers de petits. Manifestation terrestre de la puissance des Vénérables Anciens. Le dieu du sabbat des sorcières. Son élément naturel est la Terre, son symbole le Taureau, sur Terre par la porte du vent du Nord.

Il est intéressant de constater que le mythe et le culte de ces Anciens ne cesse de grandir et de faire des adeptes. Les religions monothéistes les ont injustement diabolisés ou encore transformés en Ange destructeur, au service de Dieu. Et pourtant, il semblerait qu’il s’agirait plutôt de créatures extra-terrestres ayant visité notre planète il y a des millénaires, et ayant laissé un héritage de l’infime Savoir, nous permettant de se référer à eux et nous offrant des repères terrestres pour les vénérés. Certains affirment que les mégalith et autres Cromlechs leur étaient dédiés, selon leur orientation, aussi bien terrestre que céleste.

PARTAGER