Psychophotohraphie

582

Il s’agit d’un cas extrêmement rare qui consiste à photographier des choses, des objets, des personnes qui n’existent pas dans la réalité. Ce phénomène exclu bien entendu tout truquage photographique.
Un cas très célèbre de psychophotographie est celui de Ted Serios, un américain né en 1919 et travaillant comme groom dans un hôtel. En 1955, Serios commença à avoir des visions extraordinairement nettes, au point qu’il eut l’idée d’essayer de les prendre en photo. Il se servit d’un polaroïd et réussit à photographier des scènes qu’il était le seul à voir. Il constitua durant plusieurs années le sujet d’étude du psychanalyste Jules Eisenbud et d’autres savants qui tentèrent par tous les moyens, mais en vain, de déceler d’éventuels truquages. Il ne faut cependant pas confondre la psychophotographie avec le fait de prendre des photos au cours de séances de spiritisme. Ces photos là reflètent des faits que chacun des participants peuvent voir alors que la psychophotographie n’illustre des faits que seule la personne qui prend les photos peut voir.

PARTAGER