Monstre du loch ness

268

Les mysteresLe monstre du Loch Ness
Qui ne connait pas le Loch Ness,ce lac si célèbre d’Ecosse qui abriterait selon la légende un monstre.Il faut aussi rappeler que le cadre environnemental coïncide avec cette histoire.En effet avec ses 35 kilomètres de long et ses 1.5 kilomètres de large,ce lac qui ne gèle jamais,a toujours effrayé.
La première mention du monstre remonte à l’an 565.L’histoire raconte que la créature du lac aurait été mise en fuite par Saint Colomban.Une autre légende du Moyen âge rapporte qu’une créature à long cou aurait était prise au piège dans des douves et ensuite tuée par des gardes.On voit donc que les histoires parlant du monstre ne datent pas d’hier.D’autres mentions du monstre seront faites en:1520,1527,1600,1700,1771,1802,1880 ,1886.

Mais c’est en 1933,lorsque commença la consruction d’une route longeant le Loch;que les choses commencèrent à prendre de grandes proportions.Voici le témoignage de Mrs. M. F. MacLennan qui virent le monstre cette année là:
“Il avait des pattes courtes, épaisses, mais bien des pattes quand même, avec une sorte de sabot comme celui d’un porc, mais beaucoup plus grand. […] Il ne semblait pas avoir d’oreilles, mais croyez-moi il peut entendre. Il se dressa sur ses deux pattes antérieures (il avait quatre pattes),puis il glissa de la falaise (il n’était qu’à 6 pieds [1,80 m] de l’eau et devait avoir grimpé comme un singe pour être arrivé là où il était). Il ne s’est pas levé comme,disons une vache. Il gardait les pattes postérieures sur le sol comme un phoque.” (d’après Maurice Burton 1961).

En 1933 se multiplièrent donc le nombre d’apparitions,mais aussi le nombre de canulars: les traces de pas découvertes en décembre 1933 sur les rives du Loch ont été faites avec un cendrier en forme de pied d’hippopotame.
Le docteur Tony Shiels,à qui l’on doit beaucoups de photos,n’était qu’un menteur,ces soit disant “preuves” n’étaient en réalité que des trucages.

C’est aussi cette année là que l’on commença à parler de monstre préhistorique et plus particulièrement du plésiosaure;en effet son allure reptilienne et son long cou rappellent beaucoup cette animal qui a disparu il y a 65 millions d’années.Dès lors dans tous les journaux,on se mit à parler de la survivance d’un animal de l’ère secondaire dans les eaux du Loch Ness.

Le nombre de photos du soit disant monstre étaient nombreuses et se multipliaient depuis 1933;mais elles ne constituaient pas des preuves asssez importantes pour les scientifiques.Les films,par contre sont plus pris en compte car ils sont difficiles à truquer.Le film du monstre le plus connu est celui réalisé en 1960 par Tim Dinsdale.On y voit une bosse se déplacer puis disparaître dans l’eau. Le second film a été tourné par Richard Raynor,le 13 juin 1967,à l’extrémité nord du lac. Il montre un sillage,à la tête duquel on aperçoit parfois un objet solide,déclaré lui aussi animé.Mais là encore,les fims ne constituent pas une preuve suffisament importante.Le sonar a été aussi employé.En 1968,sous la direction du professeur D.G. Tucker,une équipe de l’université de Birmingham a repéré au fond du lac un objet se mouvant à 25 km/h et qui selon les données du sonar n’était pas un banc de poissons.
En 1970,l’Académie des Sciences Appliquées de Boston entre en scène,et s’installe avec du matèriel très moderne de photographie sous-marine.Mais le résultat n’est pas très intéressant,à part peut être la photo où l’on voit ce qui serait la nageoire du monstre(photo en bas de page).Mais en 1975 l’équipe résidive avec cette fois ci un peu plus de chance, sur l’une des photos,on voit nettement l’abdomen,le cou et les palettes natatoires de l’animal.Naturellement les photos firent sensation dans la presse,mais on ne peut supprimer l’hypothèse que les photos pourraient montrer en réalité des troncs d’arbres ou des rochers.

Pour certains,ce qui est sûr,c’est que le Loch Ness abritent des animaux de grandes tailles.Mais qui sont-il?La description qui revient souvent,est que l’animal possèderait un long cou d’environ 3 mètres,4 palettes natatoires et dans certains cas on parle de bosses,de cornes sur la tête et d’une sorte de crinière le long du cou.
Des scientifiques pensent qu’il pourrait s’agir de plésiosaures:ces reptiles marins de la préhistoire.Cependant des élements s’opposent à la thèse du reptile:la ponte des oeufs sur la berge etla température de l’eau qui est trop froide pour un reptile.
En 1965, Bernard Heuvelmans a émis l’hypothèse que le monstre du Loch Ness serait une espèce inconnue de pinnipède, une sorte d’otarie à long cou, dont il a tracé le portrait-robot dans son ouvrage sur le Grand-Serpent-de-Mer, et qu’il a nommée Megalotaria longicollis.Cette thèse est celle la plus retenue par les cryptozoologues.Cependant la thèse de l’otarie à long cou n’explique pas tout.Comment l’animal fait il pour se nourrir?La meilleur explication serait que le monstre se nourisse de saumons. En effet,on a remarqué que les apparitions de nessie ont eu lieu à l’embouchure des rivières qui se jettent dans le lac,et ceci à la période de la remontée des saumons .Mais une autre question demeure,pourqoi n’a t-on jammais retrouvé le corps de l’un de ces animaux?Et bien la réponse et simple, c’est à cause des caractéristiques chimiques du Loch Ness.

Pendant que les savants tentent de déterminer l’identité de nessie, les apparitions ne cessent d’augmenter sur les rives du Loch Ness mais aussi ailleurs…En effet beaucoups de persoones pense qu’il y’a des monstres uniquement dans le loch Ness, rien est plus faux puisqu’on signal des animaux similaires dans d’autres lacs d’Ecosse, d’Irlande, d’Islande, de Suède , de Sibérie, de Chine, du Japon, des USA et du Canada, ainsi que de l’hémisphère sud.On remarquera aussi que tous ces lac possède des caractéristiques commun, ce qui nous permèterait d’avancer l’hypothèse que tous les animaux de ces lacs font parti de la même famille.

 

PARTAGER