Horoscope capricorne

667

Capricorne

Signe zodiaque du capricorne

Le chemin du Capricorne semble tout tracé ; il apparaît avec évidence qu’il n’espère ni ne désire aucunement tenir une grande place dans la vie publique, ni qu’il veuille se faire connaître par des discours, des actions ou des écrits. Il entend préserver sa vie privée.
Comme il ne désire pas accumuler plus de biens qu’il n’en a besoin pour vivre, et faire vivre sa famille, il peut limiter son action et surtout ne pas s’éparpiller. Il choisit donc généralement une voie unique, dans une spécialité, où il utilisera ses dons et son savoir.
Pour un Capricorne fatigué, le seul moyen de récupérer des forces est de rester immobile et muet.
A force de considérer comme inutiles les questions qu’on lui pose sur lui-même, parce que sincèrement il ne pense pas être un sujet de haut intérêt, le Capricorne construit inconsciemment autour de sa personne des défenses, des barrières, des remparts, pour qu’on ne lui adresse pas la parole sur des sujets superficiels et futiles.
Pourtant, le Capricorne n’est pas un être indifférent. Le plus souvent, son absence d’émotivité cache sa crainte des émotions. Il a pu, au cours de son enfance, être aussi émotif que les autres, mais il s’est aperçu que les élans passionnels conduisaient souvent à une duperie. Alors, portant avec logique le remède au cœur du mal, il a décidé de tempérer ses passions.
Il perd en sympathie, en élan, en chaleur, en spontanéité ce qu’il gagne en calme et maîtrise de soi. Il se revêt d’une sérénité qui ne s’étonne ni des événements extérieurs, ni des activités d’autrui ; une sérénité qui lui permet de surmonter bien des crises et éventuellement d’étonner ses ennemis.
Cette disposition qui lui évite de se laisser intimider, impressionner, terroriser, lui donne une grande supériorité sur les gens émotifs qui crient, tremblent et pleurent devant l’imminence d’un danger. Le Capricorne reste maître de lui.
Il arrive que le Capricorne atteigne très tôt cette maîtrise de soi et que, devant son jeune âge, cette froideur étonne les autres ; alors, et pour éviter ces remarques qui le contrarient, il juxtapose à son masque froid une apparence de sourire, un air de chaleur, une expression sympathique qui, bien souvent, leurrent les autres. Voilà notre Capricorne redevenu gai, sympathique, souriant ; mais ces apparences d’émotion n’ont aucun lien avec ce qu’il éprouve réellement.
Si, dans son thème, Saturne est mal placé, cette attitude peut conduire à une réelle solitude morale, un pessimisme certain et une grande mélancolie.

PARTAGER