Sphères de granit

421

L’énigme des sphères de granit continue à faire couler de l’encre.
En effet, ces boules de granit, de forme parfaite et pesant près de 12 tonnes, et découvertes dans les forêts du Costa Rica gardent leur secret.
Comment ces boules énormes, éparpillées sur des terres arides, ont elles pu arriver là? quelle est la force qui a pu façonner et déplacer ces pierres gigantesques?
Certaines sont même gravées de symboles solaires, dont une pierre de 100mètres de long sur 30 de large qui s’érige, tel un monolithe sur une rive de l’Amazonie.
Quelle explication donner à ces blocs disséminés sur le continent américain? elles sont toutes situées loin de toute carrière; telles par exemple ces blocs de Piedras Blanca , situés au fin fond de la forêt amazonienne bien souvent, on les trouve aussi bien dans des forêts inextricables, que dans des plaines.
Le diamètre des pierres découvertes dans le Costa Rica varient entre quelques centimètres à près de 3 mètres. Actuellement la boule la plus lourde qu’on ait déterrée pèse environ 30 tonnes !
Ces boules sont toutes disposées de manière aléatoire, sans logique apparente
Comment ont elles été transportées de leur lieu de fabrication à leur emplacement actuel? quel est l’artiste qui a pu façonner ces phénomènes? on se perd en conjectures, et à l’heure actuelle, nul n’a pu trouver un semblant de réponse à ces phénomènes de pierre, dont la forme parfaite défie toute technicité, car même dans nos temps de modernité, aucun artiste ou scientifique n’a pu façonner une oeuvre approchante aussi parfaite.
Quelle malicieuse main a joué avec ces "billes" ?
Quel machine a pu, ou a su, dans ces temps immémoriaux transporter ces blocs de granit?
Quel esprit a pensé à façonner ces sculptures venues du fond des âges?
Sont-elles un caprice de la Nature? Certaines scientifiques avancent le fait que des boules de lave se seraient formées naturellement en dévalant les flancs d’un volcan? autant de questions, et d’hypothèses qui, à ce jour n’ont trouvé aucune réponse.
Sont elles l’oeuvre de la nature capricieuse? celle de dieux venus s’amuser sur notre planète?
Seules les légendes locales trouvent une explication à ces objets venus d’on ne sait où. Mais les scientifiques eux, en perdent leur latin et leur savoir. Ces pierres gardent leur secret et forment le point final d’un point d’interrogation

PARTAGER