Necronomicon, le livre maudit

486

Le Necronomicon serait le livre maudit du poète arabe démentiel Abdul al Hazred et se nommerait réellement Al Azif. La première fois que le nom de ce livre fut révélé au grand public fut par H. P. Lovecraft l’écrivain fantastique dans une nouvelle écrite en 1922.
Provoquant l’émoi et la crainte, de nombreuses personnes cherchèrent à s’approprier un exemplaire de ce fameux livre ésotérico-démoniaque sur le mythe de Cthulu.
Il aura fallu attendre plus d’un demi-siècle après sa « redécouverte » par Lovecraft pour se procurer une édition du Necronomicon.
Ce livre maudit, depuis sa réapparition, ne cesse d’entraîner légendes sur légendes et on lui attribut la cécité de nombreux chercheurs qui tentèrent de lui arracher son secret.
D’autres prétendent que le Necronomicon n’est qu’une création tardive de Lovecraft, à laquelle il ne fit que rarement allusion avant 1928 mais dont il fait usage dans presque toutes
Ses nouvelles après cette date. Il rédigea une « histoire du Necronomicon », vers la fin de 1927, qui ne fut publiée que vers 1938 dans le pamphlet de Wilson Shepherd.
Un engouement tel pour cet ouvrage dont l’original reste pourtant inaccessible, ne cesse de provoquer des différents entre les partisans de ce livre ,ceux qui croient à l’existence d’un manuscrit aux pouvoirs surdimensionnés et ancestraux et ceux qui affirment que Lovecraft en est l’auteur et que ce livre n’a servi que dans l’intérêt de donner un sens plus important à son œuvre. Où est donc la vérité ?

PARTAGER