Le bardo du reve

125

Dans les enseignements bouddhistes, bardo signifie état intermédiaire. Il en existe 6 dont 3 de la naissance à la mort qui sont : le bardo de la naissance, le bardo des rêves et le bardo de la méditation et 3 de la mort à la naissance qui sont : le bardo de l’instant de la mort, le bardo de la réalité suprême et le bardo du devenir. L’ensemble des bardos forme le cycle de la vie.
Comprendre et analyser le bardo du rêve amène à mieux anticiper et à canaliser les flux énergétiques émanent de chaque personnes et dont le rêve n’est que la projection mentale de notre inconscient.
En effet, le rêve s’effectue naturellement et inconsciemment et, pour peu que l’on s’en souvienne, permet d’interpréter les signes journaliers que notre conscience n’a su analyser.
Ce voyage vers le « pays des rêves » n’est en fait qu’une incursion plus ou moins importante dans la dimension des énergies qu’est le monde des Rêves comme l’entendent les aborigènes ou autres civilisations croyant à un monde énergétique de pensée en dehors du temps, créateur de notre monde tel l’Alcheringa.
Aujourd’hui dans notre société, les rêves ont aussi une interprétation propre à la psychanalyse. Cette dernière a pris conscience de l’importance des signes que cet état envoie notre conscient mais l’interprétation en est tout de même restreinte.
Dans la culture tibétaine, maîtriser ce bardo permet à l’esprit de se libérer et d’appréhender les énergies intérieures dont le but est de devenir indépendant et autonome dans l’épanouissement et le développement mental personnel.

PARTAGER