La prière

320

Outre la signification religieuse de soumission et de foi en son Dieu lors de l’état de prière, l’usage de cette dernière à tendance à se perdre en occident. Le but de la prière est d »éveiller en nous la vigueur du subconscient, de stimuler notre corps et notre esprit, pour que nous fassions nous même ce que nous prions les autres de faire à notre place.
Lorsque nous prions, le message est transmis à notre superêtre. Si celui-ci estime que ce que nous avons demandé à travers notre prière est nécessaire à l’accomplissement de notre tâche, nous pourrons obtenir l’aide qui nous permettra de réaliser notre ambition.
D’après certaines croyances, la prière est un chant, un vertige, une extase. Elle serait la voie d’or des subtiles connivences, l’étendard des plus pures perceptions.
La prière sauve et purifie. Elle équilibre nos énergies et nous recentre sur le sentier. En elle se trouve une innocence dont les vertus sont infinies. Celui qui prie doit faire appel à l’énergie vivante du cœur, à la magie des égrégores, à la bonté de sa croyance et sa foi irrévocable en ce à quoi il prie.
Depuis toujours, la prière a fournit le courage et la force nécessaire aux hommes pour surpasser les évènements durs et injustes qui peuvent croiser à tous moments la vie de chacun.
C’est aussi une communion universelle permettant de faire converger toutes les pensées vers une seule et même cause dans le cas des prières collectives pour la mémoire de quelqu’un ou de quelque chose.
Quelle que soit la manière, et surtout la ou les divinités priées, le fait même de se recueillir intérieurement permet au tout à chacun de se restructurer un mental chargé d’ondes positives de foi.

PARTAGER