La main de Fatma

491

La main de Fatma (khmiss signifiant cinq) est un bijou-amulette utilisé et porté par les femmes musulmanes en Afrique du nord. En plus d’être un attribut de coquetterie porté souvent en pendentif, elle est considérée par le peuple juif comme une amulette de protection contre l’Aïn, le « mauvais œil », celui de la personne envieuse et jalouse qui émet des ondes négatives envers le sujet qui suscite ces émotions.
Outre sa représentation en amulette, la Khmiss se voit dessinée sur les murs, les camions ou encore les voitures, en tableaux ou sculptée et orne la devanture des foyers, transmettant puissance, protection et bénédiction à ces derniers.
Certains disent qu’elle n’a aucuns liens avec la religion et d’autres affirment qu’elle est la représentation de cinq des piliers de l’Islam, Fatma étant la fille du prophète.
Il n’est reste que les juifs et les musulmans lui confèrent des pouvoirs quasi similaires mais que personne ne sait réellement d’où elle vient ni ce qu’elle représente réellement.
Certains musulmans aussi réfutent son appartenance à l’Islam, l’adoration et la foi dans un objet étant contre la doctrine islamique.

PARTAGER