méthode magnétique par hypnose

631

Méthode magnétique par hypnose

Dans le cours de cet ouvrage, le lecteur attentif aura compris les différences qui existent entre le magnétisme porté à son maximum de perfection et l’hypnotisme tel que nous le concevons aujourd’hui. Si, d’autre part, il désire acquérir une connaissance plus complète de cette science, il sait que l’auteur du Cours pratique d’hypnotisme, soucieux de ne laisser aucun doute dans l’esprit de ceux qui lui ont confié le soin de les initier aux sciences occultes, publiera, dans un deuxième ouvrage, tout ce qui a trait à l’histoire et aux théories du magnétisme et de l’hypnotisme, avec la collaboration du professeur Jacquemont. Nous n’aurons donc pas à revenir sur cette question et pourrons entrer de suite dans notre sujet.

Les maladies pourraient se classer en trois catégories. La première engloberait les maladies nerveuses, c’est-à-dire celles qui agissent directement sur le double système : grand sympathique et cérébro-spinal ; la deuxième comprendrait les maladies accidentelles, nous entendons par là les blessures, fractures, etc., et toutes les maladies nécessitant une intervention chirurgicale ; nous placerons enfin dans la troisième toutes les autres maladies corporelles.

Celui qui voudra traiter par le magnétisme les diverses maladies dont nous venons de donner la classification relira avant tout et avec le plus grand soin l’article « passes ». Il s’entraînera à développer son fluide par des expériences nombreuses tentées sur des sujets à l’état de veille. Il arrivera ainsi à posséder une confiance tranquille autant qu’absolue en son pouvoir. Qu’il sache, les premiers temps, se contenter de demi-résultats et traiter de légers malaises, plutôt que de graves maladies. La trop grande témérité pourrait conduire à un échec aussi regrettable pour l’opérateur que pour la science qu’il représente.

Gagner la confiance du malade, tel sera le but que devra poursuivre en second lieu le médecin magnétique. C’est dans ces cas que l’influence personnelle ou art de se faire des amis trouvera une application pratique. Si le malade est un sceptique, n’essayez point de le convaincre par clé fastidieuses argumentations, vous pourriez vous l’aliéner en parlant contre ses idées et perdre irrémédiablement vcv tre cause. Toutes les controverses du monde, d’ailleurs, seraient impuissantes contre un faifc certain. Citez d’un air détaché quelques personnes guéries par vous, ajoutez que vous avez combattu avantageusement des cas plus graves que celui qui vous est soumis, que si vous ne guérissez pas entièrement, vous pourrez toujours soulager, qu’il n’est pas en outre nécessaire de croire à vos pratiques pour qu’elles soient efficaces, qu’on peut enfin toujours essayer. Commencez alors le traitement sans ostentation, simplement en homme qui connaît son affaire.
Passes, imposition des mains, insufflation d’air chaud ou froid, voilà à quoi se réduisent les moyens magnétiques. Les passes se font légèrement et lentement sur la partie malade, à nu autant que possible ; toutefois, pour ne pas choquer la pudeur du patient, on peut lui laisser une couverture ou mieux un drap pour les premières tentatives au moins, car il demandera lui-même bientôt que pour ne rien enlever à l’efficacité de vos passes, vous agissiez directement. Après chacune des passes, secouez-vous les mains comme pour vous débarrasser d’une matière gluante, chaque séance devra se terminer par un lavage soigneux. Ue* insufflations d’air chaud ou froid ont un effet calmant sur la souffrance. Le meilleur mode d’action est de plier ua linge en plusieurs doubles, d’aspirer profondément par le nez et d’exhaler par la bouche en forçant l’air chaud au travers du tissu. Il est préférable de couper son exhalation,. c’est-à-dire de se prendre en plusieurs fois pour vider complètement l’air du poumon. L’insufflation froide se fait à distance en soufflant comme pour éteindre une bougie. (L’effleurage, les frictions, l’application, l’action des yeux et les recours à la magnétisation indirecte, n’étant pas indispensables au point de vue pratique, ne seront traités que dans la deuxième partie de cet ouvrage, ainsi que le massage sous ses différentes formes.)

Il ne nous reste plus, pour compléter notre exposé de la méthode magnétique, qu’à donner le processus d’une séance curative. Le malade étant commodément assis ou couché, l’opérateur lui recommande de fermer les yeux (2) et commence les insufflations en se conformant aux principes donnés plus haut. Il continue par les passes, suivant les mêmes principes, pendant une dizaine de minutes en général, plus ou moins selon les cas. Il est excellent de terminer chaque séance par quelques passes générales, quel que soit le genre de maladie, en recommandant au patient de faire une aspiration lente et une exhalation rapide, de manière à faire coïncider le renvoi de l’air avec la fin de la passe. Une séance ne doit pas durer plus d’une vingtaine de minutes. Voici donc, en quelques mots, une idée sommaire de la méthode des anciens magnétiseurs mise au courant du moderne progrès. On lui reproche, cependant, et non sans raison, d’être dans la majeure partie des cas d’une lenteur bien souvent désespérante et de n’être pas absolument infaillible. Certains cas ont nécessité jusqu’à quatre-vingts séances. Les farouches partisans de la suggestion absolue prétendent en outre, et nous ne pouvons dire qu’ils aient entièrement tort, que passes et insufflations n’ont d’action qu’autant que le sujet est dans un état d’attention expectante. Il est certain cependant (que ce soit le fluide ou la suggestion) que de nombreux cas abandonnés par la science officielle ont été guéris par cette méthode. Nous disons donc à nos élèves en terminant : courage, ne vous laissez pas abattre par d’apparents insuccès, vous touchez souvent au but, alors que vous désespérez y parvenir jamais.

Découvrez nos autres rubriques sur l’hypnose

Cours d’hypnose

Comment faire pour vouloir

Attraction en arriere

Attraction en avant

Obliger le sujet a avancer

Empecher le sujet de quitter sa chaise

Empecher le sujet d’ouvrir le poing

Raidir le bras du sujet

Insensibiliser le bras du sujet

Obliger le sujet a fermer les yeux

Halluciner le sujet

Fascination

HYPNOTHÉRAPIE GÉNÉRALE

Méthode magnétique par hypnose

Méthode psycho-thérapeutique par hypnoser

Méthode d’actions combinées de l’hypnose

HYPNOTHÉRAPIE SPÉCIALE

AUTO – HYPNOTHÉRAPIE

L’influence personnelle par hypnose

AUTO-HYPNOSE

Auto-suggestion à l’état de veille

Auto-suggestion avec attente du sommeil naturel

Comment s’hypnotiser

Comment s’éveiller à une heure choisie grace a l’hypnose

La confiance en soi grace a l’hypnose

Volonté forte grace a l’hypnose

Développement de la mémoire et des facultés avec l’hypnose

Faire ouvrir la bouche ? Empêcher dé la fermer en hypnose

Faire tirer la langue au sujet et l’empecher ensuite de la rentrer en hypnose

Faire écarter les doigts en hypnose

Faire rapprocher les doigts écartés en hypnose

Faire fermer la main en hypnose

Obliger le sujet à ouvrir la main fermée en hypnose

Obliger le sujet à lâcher un objet qu’il tient dans la main en hypnose

Faire rapprocher les mains écartées en hypnose

PARTAGER