Le graphologue metiers a risques

116

Le graphologue, métiers à risques

Le métier de graphologue étant reconnu comme métier faisant parti du domaine de la science et étant soumis à l’AFNOR, il devra être exercé en respectant certaines régles.

Le graphologue sera responsable moralement et psychologiquement de ses limites dans le domaine de la graphologie et personnelles, dans aucune circonstance il ne devra porter une jugement dit “de valeur”.

Le graphologue ne faisant pas parti du corps médical, il ne devra en aucune sorte emettre un diagnostique médical et prescrire des remédes que ce soit pour des maladies mentales ou physiologiques.

Dans le cadre de l’exercice de sa profession, le graphologue devra rédiger clairement ses rapports, afin que ceux-ci soient comprehensible par le lecteur (cabinet de recrutement, le client, etc…).

PARTAGER