La graphologie soumise aux secrets professionnels

109

La graphologie soumise aux secrets professionnels

En vertue des articles 378 du code pénal et 1382, 1383 du code civil le graphologue est tenu par le secret professionnel et ne devra en aucune maniére divulger ou emettre des informations sans accord préalable du client.

L’application de ses articles se feront aussi bien sur l’écrit que sur l’oral et quelque soit les situations, le graphologue ne pourras être delié de ce secret professionnel.

Dans le cas ou le graphologue devrait utiliser une étude que ce soit dans le domaine de l’enseignement ou pour un ouvrage (Livre ou internet), il devra obligatoirement retirer toutes les informations permettant de reconnaitre un individu.

PARTAGER