Monde des astres

568

Consultez notre grand
Dictionnaire des reves
en ligne

Monde des astres

Les lumières célestes apparaissent également dans le ciel des rêves. Le soleil y poursuit sa grande course rayonnante du matin au soir. La lune profile sa tache argentée au sombre firmament nocturne. Mais les étoiles brillent par contre assez rarement dans ce ciel des rêves.

L’image que le rêve se fait de l’univers est antérieure à celle qui a été établie par Copernic : la terre est encore le centre du monde. Par contre le soleil est vénéré tout comme chez les peuples et les religions proches de la nature. Et comme dans la plupart des langues, le soleil a des qualités masculines.

En tant que symbole de rêve, le soleil apporte la conscience. « II y avait du soleil dans mon rêve » ? ce qui veut dire
conscience maximum, clarté pour ceux qui voulaient voir clair. Lorsque le soleil se lève à l’horizon du rêve, le jour se fait, psychiquement parlant ; et lorsque tombe le crépuscule, l’inconscience reprend ses droits. Le soleil éclaire, il expose les choses au grand jour ; la nuit prend, elle éteint ce qui était clair et ne rend pas ce que l’âme veut garder dans son sein obscur. ? II est important pour un jeune rêveur de sortir des profondeurs d’une forêt, de pénétrer dans un paysage indondé de soleil, de pouvoir raconter qu’ « enfin le jour est apparu ».

Le rêveur ne regarde jamais directement le soleil, d’ailleurs nous ne le faisons pas non plus, il vit plutôt dans le champ et la claire influence de ses forces. L’astre solaire décrit majestueusement son orbite brûlante dans la grande voûte azurée. Il est le symbole énergétique le plus puissant, le plus rayonnant. La conscience et la force viriles accompagnent les flots de sa lumière. Transposé dans le domaine des allégories animales, il est figuré par la puissance du lion. Celle-ci indique également qu’une trop rapide intensification de la conscience n’est pas sans danger pour certains hommes. Aucune croissance ne se fait sans conscience, sans soleil, mais ceux-ci possèdent également un feu qui aveugle et brûle. Le feu est donc nécessairement accompagné de nuit et d’inconscience. Marclier continuellement dans une lumière trop crue amène un éblouissement et un -besoin de fraîcheur qui ne pourra s’assouvir que dans les sources des profondeurs. Il faut soigneusement observer les rêves qui expriment les dangers d’une conscience trop brutale et trop rapide. Au début de son affection mentale, Hôlderlin se sentit anéanti par le dieu solaire : « Je suis abattu par Apollon ».

Et pourtant, si le soleil n’était plus ! Les hommes ont toujours été terrassés par cette pensée, celle d’une vie de perpétuelle épouvante. Cette peur se retrouve parfois dans les rêves, peur de perdre un des biens humains les plus précieux, la conscience. Lorsque dans un rêve le soleil se couche, lorsqu’il descend visiblement dans la mer, l’atmosphère est réellement au déclin, la mort est proche ; car une énergie des plus puissantes et des plus conscientes se perd dans l’inconscient.

La course du soleil détermine le cours du temps dans notre univers quotidien. Dans le rêve, la position du soleil indique au rêveur le moment de son existence, matin, après-midi pu soir de la vie. Le soleil se retrouve aussi dans les rêves sous la forme des
reproductions courantes. Par exemple sous celle du disque en or (qui est sa correspondance métallique), de boule dorée ; on peut recevoir une tranche de pain blond ou un autre fruit analogue et magnifique. Les localités et les auberges acquièrent de l’importance par le fait que leur- nom comprend le mot
soleil.

Lorsqu’il est question de soleil dans les rêves, il y a dans l’âme une lumière et une force positives. Et lorsqu’un individu lui-même rayonne comme un soleil, il est porteur d’énergies masculines puissamment créatrices.

La lune, elle aussi, éclaire la nuit de nombreux rêves. Elle apparaît sous forme de mince croissant ou de tranche ronde brillant comme de l’argent (qui est son équivalence dans le domaine des métaux). Si le soleil est le grand maître du jour et de la clarté consciente, la lune est la douce maîtresse de la nuit, la pâle lueur de l’inconscient. Depuis mémoire d’homme, elle est associée à ce qui est primitivement, élémentairement féminin. Elle a imprimé aux femmes son rythme propre de vingt-huit jours. Dans l’antiquité, la lune est vouée à Artémis, et la pensée chrétienne représente la Madone debout sur le croissant de lune.

Certains hommes n’ont qu’un soleil terne et petit, leur force spirituelle est insuffisante ; et de l’éclat de douce et intelligente bonté de la lune, certaines femmes ne conservent qu’une vague humeur « lunatique ».

Lorsque la femme manque d’authentique féminité, lorsque la trame de son psychisme reflète trop de rudesse ou d’intelligence raisonnante, elle rêvera de la lune, par compensation. Elle devra se fortifier sous l’influence de l’astre de son sexe. Par contre, le soleil, astre de l’esprit, montera à l’horizon psychique d’une femme plus mûre.

Comme l’homme d’un certain âge a également besoin de sa féminité intérieure, il voit souvent pendant cette période la lune sur le ciel de ses rêves, pour lui astre de l’Anima. Un homme dans le dernier tiers de sa vie rêvait qu’il tenait tout à coup dans sa main gauche un croissant de lune en vieil argent et qui avait l’aspect d’une tranche de pain, le pain argenté de la féminité. Une voix disait : « Tu ne continueras qu’avec ce pain, ne le lâche pas ! » II était manifestement nécessaire de dire à ce juriste savant que sa gauche ? le côté féminin et inconscient chez l’homme ? ne devait pas laisser échapper l’aspect féminin de la vie. C’est le pain de l’Anima, sans lui il n’y a pas de chemin vers la maturité.

La lune appartient aux rêves de la première moitié de la vie chez la.femme et à la deuxième moitié chez l’homme.

Les rêves à’étoiles sont rares. On mentionne tout au plus qu’il faisait nuit et que le ciel était parsemé d’étoiles.

Toutes les etudes sur le theme des rêves


Les plantes – les fleurs – les fruits



Rêves d’animaux



La mort



L’eglise et les cultes



Formes et valeurs



L’argent



Musique du rêve



Images – Livres – Thêatre – Cinema



Justice interieur



Rêves d’école et d’examens



De la guerre et des soldats



Les dangers


Chemin de la vie et son orientation


Paysage du rêve


Monde des astres


Rêves de nombres


Vehicules et institutions accessoires


La maison et ses differentes pieces


Rêves de vêtements


Boissons et aliments


Maladies et blessures


Symbolisme du corps humain


Personnages connus et personnages inconnus


Apres l’interpretation


Interpretation sur le plan subjectif


Interpretation sur le plan objectif


Commentaires et associations


Le texte du rêve


Auto interpretation


Interprete


Le rêveur


Interpretation d’un groupe de rêves


Methode d’interpretation dans la psychologie complexe de Jung


Le rêve dans la psychologie individuelle d’Adler


Psychanalyse de Sigmund Freud


Interpretation des rêves


Rêves favorables – Rêves défavorables


reves-morts


Rêves d’individuation


reves-puberte


Rêves d’enfants


Grands rêves


reve-reveil


Reves de tout les jours


Intentions des rêves


Rêves de reduction


Rêves de situation


Rêve de compensation


Fonction des rêves


Amplificateur


Allégories sexuelles


Expressions populaires


Le symbole


Les archétypes


Langage des rêves


Ce qu’on oublie et ce qu’on retient


Evenement du rêve


L’état d’ame et le rêve


Durée du reve


Rêve et sommeil


Nature des rêves

PARTAGER