Voie de la sagesse 2 livre prophetique original brule

455

Nostradamus pleure son œuvre originale qui a été brûlée. Les flammes ont consumé le Livre de la Lumière écrite en 1566. Selon Nostradamus, les flammes avaient un aspect assez inhabituel puisqu’elles étaient plus claires presque comme un éclair. Sur les cent strophes qui ont composé les Centuries il n’en est resté que quarante-deux parmi lesquelles trente-deux se rapportant aux Sentiers Mystérieux de la Sagesse et les dix autres restants aux Sefirot du néant. Nostradamus était profondément attristé par le fait que nombreux étaient ceux qui s’appropriaient ses prophéties pour les utiliser à mauvais escient. Ce n’est pas à Nostradamus qu’il faut jeter la pierre si ses prophéties sont détournées. Si elles ne se réalisent pas, c’est également parce qu’elles ont quitté leur voie originelle qui n’est pas celle qu’aurait empruntée Nostradamus.

PARTAGER