Tours de Londres

114

Construite au XIeme siècle, la tour de Londres possède un lourd passé tortueux qui ne fait que renforcer le caractère paranormal des apparitions que l’on peut y rencontrer.
Vestige d’un passée dramatique pour certains, cette tour fût tour à tour une forteresse, un château, un dépôt d’arme mais surtout une prison et un lieu d’exécutions.
En effet, c’est donc cette dernière "fonction" qui aujourd’hui reste la plus présente dans la mémoire de nos confrères gallois.
Nous avons pu observer de part le passé et encore aujourd’hui, de nombreux faits historiques nous amenant a croire que cette tour serait encore habitée par les esprits des personnalités mortes en ces lieux.
Depuis plus de 8 siècles, de fréquentes apparitions plus ou moins étranges rappellent aux visiteurs et autres personnes fréquentant ces lieux, que les morts de la tour n’ont pu encore trouver le repos, cela étant peut être dût au caractère violent de la mort de ces personnes.
Les apparitions de défunts débutèrent assez rapidement après la construction de la forteresse, la première étant celle du chancelier Thomas Becket en 1241 assassiné sur ordre du roi Henri II en 1170. Son esprit habiterai encore la tour portant son nom et empêcherai de diverses manières l’avancement de travaux de modification ou de restauration.
Depuis cette première apparitions, les fantômes se multiplie dans la forteresse et on peut observer des apparitions de hauts personnages tel que
Anne Boleyn qui hanterai la tour sanglante, reine anglaise décapitée qui fût d’ailleurs la première monarque anglaise exécutée en publique,
Margaret Pole décapitée sous ordre de Henri VII dont l’exécution violente se répéterait a la date d’anniversaire de sa mort, au pied de la tour verte,
Lady Jane Grey et Sir Guildford Dudley, les amants maudits tout deux décapités moins de 20 jours après leur accession au trône Lady Jane Grey apparaissant sur le toit de la tour de sel et Sir Guildford Dudley pleurant sa bien aimée près d’une fenêtre de Beauchamp Tower,
Henri VI, assassiné dans sa chapelle privée de la tour Wakefield ou il réapparait depuis, dans la même posture de prière,
Les petits princes, enfants illégitmes de Edouard IV furent enfermés dans la tour sanglante ou l’on présume qu’ils y ont finit leur jours. Leurs apparitions s’effectuent encore en binômes, main dans la main,
Sir Walter Raleigh, savant populaire accusé de complot et décapité. Il apparaîtrait près de ses appartements, baptisés alors "promenade de Raleigh",
Et encore tant d’autres qui auraient trouvés eux aussi la mort en ces lieux.
Il subsiste encore des légendes auxquelles nous pouvons assister tel que celle du maître des corbeaux, seul personne a pouvoir approcher les corbeaux de la tour de Londres, qui seraient, parait-il les garants de la perpétuité de la tour et du royaume d’Angleterre.
Aujourd’hui, la tour de Londres figure parmis les monuments médiévaux les mieux conservés et l’on peut visiter cette forteresse aux nombreuses légendes avec l’espoir de rencontrer l’un de ces esprit torturé…

PARTAGER