Notre dame de Fatima

338

Le 13 octobre 1917, se produit un événement incroyable devant 70 000 personnes : ils assistent à ce qui sera appelé : « la danse du soleil »
A l’origine, trois petits bergers de Fatima, au Portugal, à 130 km au nord de Lisbonne, dans le district (département) de Santarem, où la vierge apparut sept fois à Jacinthe, François et Lucie, la première fois le 13 mai 1917. Elle a promis un miracle pour le 13 octobre, la nouvelle s’est répandue, et à la date prévue, la foule était là, sous la pluie, afin d’assister au miracle .
Vers midi, d’un seul coup, le soleil apparaît, non pas sous son aspect habituel, mais tel un disque couleur argent, avec des rayons tour à tour rouges, puis violets, bleus, et enfin jaunes, mais sans éblouir. Les couleurs tournent comme une toupie, et le soleil lui-même se met à tourner de plus en plus en vite, lâchant des rayons de couleurs. Soudain, il se déplace de façon erratique, et semble tomber sur la foule tétanisée de peur, les couleurs des rayons qui dardent comme des flèches de couleur, teintent le paysage, puis brusquement, tout s’arrête. Et le manège reprend une seconde fois devant les gens qui pour une part prie agenouillée, ou hurle de terreur. D’un seul coup, une sensation de chaleur inonde la foule qui constate que leurs vêtements sont secs.
En 1930, Rome reconnaît le miracle ainsi que les trois secrets que la Vierge confiera à Lucie. Un des secrets est l’attentat dont fût victime le Pape Jean Paul II en 1981, qui vouait une dévotion à ND de Fatima. C’est Jean-Paul II qui le rendit public en 2000.
Mais ce miracle a toujours connu des détracteurs, dont Joseph Ratzinger alors Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, aujourd’hui Pape Benoît XV .
Du côté des scientifiques, le silence est de rigueur.
Une autre hypothèse a été avancée par un écrivain, spécialiste des OVNI, la danse hiératique du soleil, dépeint très exactement les errements d’un ovni. Et pour appuyer cette thèse, la prudence actuelle de Rome, semble le confirmer.

PARTAGER