Mutilations du bétail inexpliquées

96

Mutilations du bétail inexpliquées, des bêtes mortes trouvées essentiellement aux Etats-Unis.
Depuis environ quarante ans, surtout aux Etats-Unis, il a été retrouvé environ 20000 animaux morts, mutilés et à qui il manquait certaines fois des organes. Ces cas ne cessèrent de se répéter et il n’y a pas d’explications données à ce phénomène étrange.
Entre les moutons, les chèvres, les lapins, les chevaux et les vaches tant de cadavres sont retrouvés. Les bovins les plus touchés, sont victimes de mutilations bien amères. Quelques uns ont l’oreille délicatement retirée, ou des fois même un œil minutieusement retiré de son orbite.
Des fois, il se trouve que certains organes auraient été prélevés…
Ce qui est bouleversant, est que la plupart du temps, ces mutilations sont faites d’une façon très chirurgicale, ce qui implique une application expérimentée et des outils à la hauteur de la main du spécialiste. Encore plus fort, au même moment que l’organe est prélevé, la partie découpée est directement cicatrisée.
L’hypothèse de l’utilisation d’un laser reste possible mais, pour l’instant, pas prouvée.
Un autre point important, c’est qu’il n’y a aucune trace de combat entre l’animal et l’agresseur, ni aucune trace de sang autour de l’animal retrouvé mort. Comme si ce dernier avait été enlevé, puis avait subi les ablations d’organes qui lui ont été infligé, pour être finalement déposé à l’endroit où il fut découvert.
Certains témoignages affirmaient avoir aperçu des objets voler dans le ciel dans les alentours des dépouilles des animaux. De plus, après certaines analyses faites sur l’herbe près des cadavres, des scientifiques se sont aperçu qu’il y avait eu une très grande concentration de forces énergétiques sur ce périmètre. Tout comme il y en a sur les Crop Circles…
L’hypothèse que se soient des hommes qui ont été les responsables de ces mutilations reste assez douteuse. Cependant nous pouvons toujours penser qu’ils expérimenteraient de nouvelles technologies sur des animaux. Et surtout sans en informer personne…
Nous attendons une réponse à ce phénomène que personne n’a su expliquer depuis quarante ans…

PARTAGER