Magie

219

Ce terme actuellement à la mode a travers des films et des séries enfantins, est utilisé pour décrire l’ensemble des pratiques visant à utiliser et à soumettre des forces invisibles à sa volonté. On a souvent tendance à séparer la Magie en plusieurs branches selon les finalités de la personne qui y a recours (magie blanche, magie noire…).
Pour certains, pratiquer la magie nécessite une connaissance parfaite de « l’ancien langage » (langue disparue qui aurait la capacité d’interagir sur les éléments physiques), qui aurait de racines communes avec le sanscrit, l’arabe, l’hébreux et d’autres encore.
Pour d’autres, la magie est le fait de recourir à des esprits invisibles ou à la sciences des plantes afin de pouvoir manier et manipuler les énergies dans un but bien précis.
Quoi qu’il en soit, et contrairement à ce que la télévision nous fait croire, l’exercice de la Magie n’est pas accessible à tout le monde, il s’agit ici d’un art noble et pur, il ne suffit pas de posséder un manuscrit de formules pour pouvoir se prétendre mage (nous réserverons le terme magicien aux illusionnistes) et un minimum de connaissances est nécessaire pour arriver à un résultat correct.
Attention, il ne faut pas confondre Magie et Sorcellerie, cette dernière ayant recours à des rites et des sacrifices bien spécifiques alors que le magicien n’a recours qu’à ses connaissances en la matière. D’ailleurs, les réels praticiens de la Magie se font rare et ne font pas parler d’eux alors qu’on ne cesse d’entendre parler de sorciers et sorcière.

PARTAGER