Les marabouts

349

Le marabout est un sage musulman, pieux, érudit et respecté. Ce terme vient de la prononciation dialectale de l’arabe classique murabit qui désigne l’homme habitant dans un ribat, couvent fortifié.
Il est actuellement considéré soit comme un pieux personnage vivant en ascète une vie contemplative, pour atteindre l’union extatique avec Allah, soit comme le fondateur d’une confrérie musulmane aux préceptes mystiques. Il est quelquefois assimilé à l’intermédiaire musulman entre la créature et le créateur alors que l’islam serait une religion entre l’homme et Allah, sans intermédiaire. D’où la confusion et le doute qui s’insère lorsque l’on évoque la place et l’importance du marabout au sein de la communauté de l’Islam.
Les marabouts ne sont ni des imams, ni des muedzins, ni des hadjs. Ils se caractérisent par leurs grandes connaissances en arabe classique et du Coran ainsi que part une conduite irréprochable. Ils sont souvent proches et à l’écoute du peuple, ce qui leur donne une influence étendue.
Cependant, ils ne possèdent pas de statut religieux bien spécifique comme le muedzin et l’imam. Certains d’entre eux n’ont même pas effectués le pèlerinage à la Mecque, mais cela n’affecte en rien leur crédibilité.
Enfin, ils se démarquent du peuple par leurs habits et leur lieu d’habitation, mais surtout par leur mode de vie.

PARTAGER