Le miroir, un support de communication

430

De tous temps, on a prêté au miroir, cet objet du quotidien, simple et troublant à la fois, des caractéristiques plus ou moins magiques, se transformant en porte vers un autre monde, ou simplement en support de visualisation.
Pour se faire, il faut bien entendu en connaître les clés et les subtilités, et passer au-delà de la simple esthétique.
De nombreuses légendes, dont des légendes urbaines, attribuent au miroir des pouvoirs bien spécifiques, permettant de percer des grands secrets, et d’entrevoir un autre plan existentiel.
Il généralement lié au culte des vampires, dont aucun reflet ne se dégage à la surface d’une glace devant laquelle ils passent, ou encore à la nécromancie et à la sorcellerie.
Pourtant, certains l’utilise aussi comme support pour converser avec leur Ange Gardien ou avec des Démons, mais cela reste selon les intentions de l’invocateur.
Il est souvent préférable que l’objet ne présente aucuns angles, permettant ainsi de ne casser aucunes énergies nécessaires à l’invocation. Un miroir ovale présenterait les qualités requises.
Il est souvent préférable lors du « rite » de plonger la pièce dans le noir, et de recouvrir le miroir d’un tissu noir épais après son utilisation. Certes, le miroir se trouve être un excellent support de communication, mais il en reste néanmoins dangereux et nocifs, d’autant plus si on l’utilise pour de la sorte. Une porte qui s’ouvre et qui se ferme laisse savoir où elle est située, et pour peu qu’elle soit mal fermée, on pourrait recevoir de fâcheuses visites inattendues.

PARTAGER