La momie des glaces, OTZI

394

La momie des glaces.

Le 19 Septembre 1991, dans la province de Tyrol du Sud, en Italie, Helmut et Erika, lors de leur décente du refuge de montagne, décidèrent de reprendre route vers un autre sommet plus loin sur la route.
Quittant le sentier sécurisé, le couple prend un chemin de glace. Jusqu’à ce moment la, les deux personnes ne savent pas encore qu’ils vont aire la plus importante découverte archéologique du siècle.
Sur leur chemin, ils aperçurent dans un trou rempli d’eau, une chose qui en émerge. Se rapprochant et prenant la chose en main, ils furent surpris de trouver un corps sans vie…
Ils retournèrent rapidement au refuge pour y déposer le corps du malheureux.
Ils employèrent de multiples techniques pour le libérer de son enveloppe de glace, et réussirent finalement à l’extraire de son sarcophage 4 jours plus tard.
L’homme d’Otzi a été découvert dans les Otzaler. Il en porte les habillements et l’équipement. Il avait des matériaux qui permettait de coudre, fait avec des tendons d’animaux. Il était habillé d’une cape confectionnée grâce à de longues tiges d’herbes afin de le protéger de tout ce qu’il pouvait rencontrer lors des ses voyages et expéditions de chasse.
Il avait une ceinture en peau de veau, des jambières à peau de chèvre conservant la chaleur dans ses chaussures.
Au niveau de l’équipement, il portait à ses épaules un sac à dos avec les quatre côtés encadrés par des morceaux de bois. Il détient aussi un filet, mais nous ne connaissons pas son utilisation exacte. Il avait aussi un instruments de retouche pour aiguiser tous les outils en silex qu’il portait.
Un arc en bois d’if, ainsi qu’un carquois où il range toutes ces flèches, dont certaines sont équipées de silex. Le carquois est fait a base de fourrure de chamois et une baguette de noisetier, les flèches sont fabriquées à base de la fibre d’un arbre.
Il a aussi un outil avec une poignée qui pourrait permettre de dépiauter les animaux qu’il chassait. Il a un poignard dont la lame est en silex, le manche en bois de frêne, ainsi qu’une hache en cuivre.
Ils se cache la tête avec un bonnet confectionné grâce à de la peau d’ours maintenu par un nœud qu’il place au dessous de son menton.
Tous ces détails ont été conservé aussi longtemps grâce au sarcophage de glace où était emprisonné son corps. Il se trouvait ainsi protégé de toutes les agressions de la vie terrestre et pu, cinq mille trois cent ans plus tard, bien involontairement, nous témoigner la vie qui était menée à son époque reculée.

PARTAGER