Kléshas

146

Dans le monde des bouddhistes, les Klésha sont les souffrances, les afflictions, les malheurs, causes de toutes les misères de la vie. Il existe cinq Kléshas qui correspondent à l’état émotionnel.
Le premier de ces Kléshas, et d’où vont s’ajouter en cascade tous les autres, est l’ignorance, et de l’ignorance découle la vanité. Celui qui est ignorant et vaniteux est totalement incapable de percevoir ses défauts et, par conséquent, de les corriger.
Le second est l’égoïsme ou l’instinct de possession qui fait aussi parti des choses à éviter. Celui qui possède l’instinct de possession ou qui est égoïste se voit alors retenu de voir du progrès spirituel dans sa vie.
Le troisième est l’attachement également dangereux car elle éloigne des autres et éloigne les autres de vous. Il est préférable de choisir la voie moyenne et de ne pas trop souvent tomber amoureux, mais aussi de ne pas haïr trop longtemps non plus.
Le quatrième est l’aversion, le dégoût car il éloigne tous sentiment de compassion et de miséricorde, un des piliers fondateurs de la spiritualité et de la doctrine bouddhiste.
Et enfin le cinquième qui est l’attachement à la vie, la peur de la mort qui empêche les êtres sensibles de s’élever car il révèle leurs doutes, leurs craintes et leur ignorance du samsara.
Extirper les Kléshas c’est s’affranchir du dharma, qui est le cycle de la naissance, de la vie, de la mort et de la réincarnation.

PARTAGER