Bokor

350

Bokor est un terme du vaudou qui sert à nommer les prêtres utilisant la magie vaudou dans le seul but de nuire. Pour se faire, le Bokor utilise la magie noire habituellement absente des véritables rites vaudou.
Il utilise spécialement l’envoûtement et n’hésite pas à recourir à des poupées vaudou, cette pratique étant à la base d’origine hoodoo.
Entre autres sorts assez connues, la zombification fait aussi parti des sortilèges que le bokor utilise en jetant une poudre au visage de sa victime la plongeant dans un état de léthargie donnant tous les symptômes de la mort clinique. C’est ainsi qu’en Haïti, pays où le vaudou et le hoodoo sont maîtres, des personnes se retrouvent enterrées vivantes. Le sorcier déterre alors sa victime qui devient alors son esclave, son zombi.
Ils n’hésitent pas non plus à recourir à des sacrifices humains dans le but de mener à bien ses envoûtements, ses rites ou ses invocations.
Le Bokor est souvent craint par ses semblables et encore plus par la population haïtienne, car nulle distance ne peut altérer son pouvoir. Cependant, il existe des remèdes à base de décoctions et de rites divers pouvant altérer les effets des ensorcellements.
On sait qu’il existe aujourd’hui diverses sociétés secrètes en Haïti constituée de Bokor et que leur existence ne fait qu’attiser d’une part les convoitises de personnes sans scrupules ayant recours à eux et d’autre part les peurs des personnes sensibles à la pression mentale qu’ils exerce juste en existant.

PARTAGER