Le rite d emulation

610

Le rite d’émulation est une des diverses formes du rite maçonnique qui sont pratiqués en pays de Galles et en Angleterre. Il date de l’époque de l’unification de la maçonnerie anglaise qui a donné naissance à la Grande Loge Unie d’Angleterre. Ce rite maçonnique est un rite d’oralité, une exigence dont le but n’est pas de sauvegarder la mentalité antique, mais plutôt, pour un Franc-maçon moderne, de parfaire l’initiation. Ce rituel de mémoire est surtout utile dans un but psychologique, moral, humain mais aussi spirituel, car en effet, en assimilant son rituel, le maçon le découvre et ainsi il s’initie. Il faut dans le rite d’émulation apprendre par cœur le rituel aux trois grades dont l’apprenti, le compagnon, et le maître. Ce qui obligera le maçon à l’apprendre entre les tenues. Ainsi, le maçon quittera le quotidien pour être en contact avec l’esprit de son rituel et s’en imprégner. Cette démarche est obligatoire pour chaque officier de l’atelier, et elle éteint en lui toute forme d’expression personnelle pour qu’il puisse refléter la pureté de son rituel. Le rite d’émulation est marqué principalement par l’oralité, car les cérémonies doivent être su par cœur par le frère. Par leur travail en permanence en dehors des tenues, les frères participent à l’harmonie de la future cérémonie. Apprendre son rituel est certes un travail permanent et illimité, mais c’est aussi le moyen de continuer à l’extérieur le travail commencé en loge. Pour ne pas rompre l’harmonie de la loge, aucun rituel n’est ouvert pendant les cérémonies. Dans le rite d’émulation, le maçon trace son chemin vers l’essentiel grâce au dépouillement, car chaque mot de son rituel a sa force mais aussi sons sens, et est bien placé. Ainsi, une lecture attentive et profonde du texte est nécessaire pour comprendre clairement le sens caché des mots, en sentir la saveur et en voir la couleur et le relief. L’idée directrice de ce rite est de parvenir à l’harmonie de la Loge, c’est dans ce sens qu’une lecture est interdite.

PARTAGER