Grand ordre egyptien

582

En Franc-maçonnerie, les trois premiers grades constituent la base même, et sont un véritable ensemble symbolique. Mais il faut aussi souligner l’existence d’autres grades de la tradition maçonnique, qui seront appelés hauts grades, et qui mettent en œuvre un symbolisme complémentaire de celui de l’initiation. L’origine de ces hauts grades maçonniques est jusqu’alors inconnue, car l’on sait juste qu’ils ont été fixés par le sillage de la Franc-maçonnerie, vers le 18è siècle. Il faut noter toutefois que ces hauts grades se rattachent à des courant plus anciens. Le regard ésotérique a existé depuis longtemps, mais en orient, il ne sera pas avantagé par l’Humanisme de la Renaissance. Des cercles étudiant le Néoplatonisme, l’Hermétisme, la Kabbale ou encore la Religion des Egyptiens se formeront dès le début du 18è siècle, en Italie et en France. Cette quête qui sera initiatique de par son relativisme, et son intérêt pour les formes de spiritualité sera aussi apparemment liée à une perspective Humaniste. La mise en place des hauts grades apparaît comme étant une mise en forme maçonnique de la pratique de ces cercles, qui survivaient plus ou moins souterrainement notamment quand la liberté d’expression faisait défaut. Mais l’ambiance libérale des Lumière sera favorable à une forte diffusion de la Franc-maçonnerie et un engouement véritable des Hauts grades. Cependant, une incontestable confusion accompagna ce lyrisme, d’où l’organisation des hauts grades en rites vers le derniers tiers du 18è. Aussi, ces rites présenteront leurs caractères propres et leur échelle spécifique de grades, mais quelques uns n’ont cependant pas été pris en compte, et surtout les petits systèmes maçonniques à fortes connotations ésotériques. C’est l’un des probables origines du Rite de Misraïm, qui a une échelle de 90 grades. Le rite Egyptien, qui est implanté à Paris depuis 1814 connu un vie pleine d’agitation, et notamment pendant le 19è siècle. C’est ainsi qu’une grande partie des dignitaires rejoignirent le Grand Orient, si d’autres formèrent le Rite de Memphis en 1839.

PARTAGER