Banquet ou agape fraternelle

650

Parmi les traditions maçonniques figure le banquet ou agape fraternelle. A l’époque, cette tradition consistait à faire une réunion ou une assemblée dans un endroit public tel qu’un restaurant. Arrivé en France, le banquet des Francs-maçons a été perçu par la population comme une confrérie bachique. Mais ce rite a fait ses preuves. Le banquet est un rite qui termine une assemblée. Dans les loges, l’agape fraternelle est de courte durée, avec un petit discours du Vénérable pendant le dessert. Parfois, les épouses des frères peuvent accéder à cette tenue.
Lors des grands évènements, autrement dit les tenues provinciales ou nationales, l’agape fraternelle clôture l’évènement. Dans ce cas, le rite concerne uniquement les membres et les figures de la Franc-maçonnerie. L’emplacement de la table est en fer à cheval, et la tradition exige que personne ne fume et ne parle à voix haute à table. Le maintien de ce rite fait que ces traditions soient similaires à celles des loges militaires, dans l’ancien régime.

PARTAGER