La fin du monde selon les azteques

503

L’Empire aztèque fut anéanti par la conquête espagnole en 1521. Les Espagnols détruisirent les temples et toutes les représentations de divinités aztèques sous prétexte que ces représentations ont été souillées par le sang des victimes de sacrifices humains. Il fut ordonné que la « Pierre de Soleil » ou « Cuauhxicalli » soit déplacée, avant d’être retrouvée en 1885 et envoyée au Musée National d’Anthropologie.
Après des études effectuées sur la pierre, il a pu être déterminé que c’était monument destiné à la gloire d’une divinité. Au centre de la pierre (qui est de forme circulaire), le dieu du Soleil ou Tonatiuh est représenté avec son masque de feu. Cette représentation marque le début d’un cycle de 52 ans. À chaque cycle de 52 ans, les Aztèques détruisaient tout, car ils avaient la certitude que la fin du monde arrivait à la fin de ce cycle. Si rien n’arrivait, ils reconstruisaient tout et repartaient à zéro et faisaient des sacrifices humains pour remercier Tonatiuh.

PARTAGER